Accueil » Documentation » Livres » Planète végane : penser, manger et agir autrement

Ophélie Véron

Planète végane : penser, manger et agir autrement

Marabout, 2017


agrandir

Chapeau à Ophélie Véron pour cet ouvrage. Ce livre est un « must » pour quiconque désire comprendre le mouvement végane ou faire un pas dans cette direction. Véritable cours 101 du véganisme, tout y passe (sauf peut-être l’agriculture végane...).

« Et si les animaux n’étaient pas faits pour être mangés ? » - Ophélie Véron

Devenir végane amène nécessairement à requestionner notre rapport au monde. L’autrice prend le temps de replacer le contexte historique du véganisme et des courants qui ont contribué à son émergence. Elle explique bien les multiples facettes du mouvement (écoféminisme, éthique du care, extrémisme, welferisme, abolitionniste, utilitarisme, déontologisme, conséquentialisme, vegananarchisme) et de nombreux termes (éthique animale, la dissonance cognitive, le droit des animaux, le spécisme, le carnisme, l’antispécisme). Elle nous aide ainsi à clarifier les nombreux courants et perspectives sans que la lecture soit lourde et aride. Au fil des pages, les lecteurs et lectrices s’initient du même coup à la pensée de plusieurs auteurs et autrices influent(e)s : Mélanie Joy, Renan Larue, Martin Gibert, Tom Reagan, Gary Francione, Peter Singer, Mathieu Ricard, Carol J. Adams., Élise Desaulniers. Le tout s’appuie sur de nombreuses références.

Ophélie s’attarde aussi à l’intersectionnalité des oppressions, un concept qui lui tient à coeur, car à juste titre, toutes les formes d’oppression et d’exploitation se joignent.

L’environnement occupe évidemment une place importante dans le livre en raison des conséquences multiples de l’élevage (gaz à effet de serre, déforestation, utilisation de l’eau, pisciculture). L’environnement occupe aussi un place dans les conseils quotidiens, comme manger biologique ou éviter les contenants et ustensiles jetables.

Ophélie répond en détail à comment devenir végane. Savoureux mélange de vécu personnel et de réflexions, elle présente plusieurs idées pour réussir la transition, quoi mettre dans son garde-manger, par quoi remplacer les produits animaux ou encore comment économiser. Elle aide aussi à dénicher où se cachent les substances animales dans les ingrédients et additifs alimentaires. D’autres sections fournissent des idées pour revoir sa garde-robe, ses produits d’hygiène corporelle et ses produits d’entretien ménager. La section sur le divertissement soulève les problèmes avec l’exploitation des animaux dans les cirques, zoos, aquaparcs et centres équestres. Elle propose alors 10 alternatives sans cruauté (ex. visiter des sanctuaires).

Pour l’autrice, un véganisme qui perdure doit être ancré dans l’éthique, et pas seulement orienté vers la santé. Bien sûr, elle explique les bienfaits d’une alimentation végétalienne pour réduire l’incidence des maladies (cancer, diabète, maladies coronariennes) et le contrôle du poids, en autant que l’alimentation soit équilibrée. Ce volet nutrition détaille entre autres choses nos besoins en vitamines, minéraux, lipides, oligoéléments, les sources de calcium, de fer, de B12, et déboulonne le mythe des protéines.

Au delà de la nourriture, l’autrice s’attarde avec raison au volet social du véganisme. Devenir végane et manger végétalien chez soi est une chose ; participer à des soupers de famille, prendre part à des repas d’affaires ou partir en voyage à l’étranger en est une autre. Et quand est-il des relations de couple ? Et comment agir envers nos enfants ? Autant d’aspects méritants réflexions, expériences et conseils d’experts ! Ainsi "Planète végane" s’avère un guide pratique très pratique ! Une section "arguments des omnivores" déconstruit douze oppositions lancées envers les véganes afin de savoir comment y faire face. Pour l’activiste végane qui désire sensibiliser la population, Ophélie offre 10 biais cognitifs qui amènent les gens à s’opposer aux arguments en faveur du véganisme et 4 piliers sur lesquels devrait reposer une communication efficace.

Conclusion : un livre qui fait du bien. 470 pages fort utiles tant pour comprendre que pour appliquer le véganisme au quotidien. À quand un cours de véganisme à l’école ? Ce livre en ferait un excellent manuel !


Planète végane : penser, manger et agir autrement. Ophélie Véron, Éditions Marabout, 2017. Achat en ligne

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message


Choix de recettes

Accompagnement ( 5 ) Déjeuner ( 7 ) Dessert ( 10 ) Plat principal ( 22 ) Sans cuisson ( 4 ) Sans gluten ( 24 ) Substitut ( 2 )

Question fréquente

«
Pourquoi les oeufs ?
»

Livres


Rechercher

Campagne Pizza Végane

Infolettre

Inscrivez-vous à l'infolettre (mensuelle)


Supporter Vegan Québec